• Horizon Properties

COVID-19 : Est-ce le bon moment pour investir à l'île Maurice ? | Interview

Le Coronavirus fait la une de toutes les sources d’information et nous suivons son évolution ainsi que les nombreuses statistiques avec une grande attention – en particuliers celles liées à l’économie global et les investissements immobiliers. La question que nous nous posons tous aujourd’hui : est-ce le bon moment pour investir à l’île Maurice ?


L’Express Property a interviewé Pierre-Yves Maria, responsable Marketing d’HORIZON Properties, spécialisé dans le développement de projets immobiliers et de la gestion immobilière à l’ile Maurice. Il nous partage son point de vue sur la situation et les opportunités immobilières qui seront générées dans les mois à venir. Son objectif : porter un certain « optimisme » en ces temps perturbés.


Pensez-vous que cette période peut avoir un effet positif pour le marché de l’immobilier ?


Tout d’abord, il serait parfaitement irresponsable de minimiser cette crise du COVID-19 et ses conséquences inédites au niveau sanitaire et économique notamment.


Ensuite, je n’ai évidemment pas de boule de cristal mais essaie de repérer certains motifs d’optimisme. Par exemple, la dépréciation de la Roupie par rapport aux autres monnaies comme l’Euro ou le Dollar peut paradoxalement constituer une opportunité pour le marché de l’immobilier car elle avantage « mécaniquement » les investisseurs étrangers souhaitant investir à Maurice.


De plus, avec cette crise qui impacte directement les marchés boursiers, les investisseurs - dont le portefeuille est traditionnellement composé d’une certaine part d’actions et d’obligations - pourraient probablement se rabattre sur des actifs « refuge », moins risqués, comme l’immobilier. Cette hypothèse se renforce d’ailleurs car d’autres acteurs de l’économie mauricienne, notamment les banques, jouent le jeu de la relance en proposant des taux d’intérêt relativement bas actuellement.


Quel est selon vous l’impact de la crise pour les investisseurs qui privilégiaient la location immobilière de courte durée ?


Un investissement immobilier doit selon moi, et cela indépendamment de la situation actuelle, s’inscrire dans une approche « long-termiste ». Investir dans l’immobilier avec l’ambition de réaliser d’importants profits en quelques mois risque de faire des déçus. Il existe d’autres typologies d’investissements plus adaptés à ces objectifs : le micro-trading sur les marchés boursiers par exemple, mais avec les risques que cela comporte.


La crise du COVID-19 touche directement le marché touristique et, inutile de se le cacher, cela impacte automatiquement les revenus générés en ce moment en location court-terme.


Il est cependant évident que Maurice conservera tout son attrait à l’international : dès les restrictions levées, les touristes vont pouvoir progressivement revenir en cette fin d’année. Cette tendance devrait ensuite se confirmer pour, souhaitons-le, retrouver son rythme « d’avant crise » au second semestre 2021. Les rendements associés à la location court terme devraient alors ainsi retrouver des niveaux relativement « intéressants » pour les investisseurs. La patience doit rester le maitre mot.


Quelle est votre analyse sur l’équilibre entre l’offre et la demande, et les conséquences éventuelles sur les prix du marché ?


Ces dernières années à Maurice, il faut l’avouer, les prix de l’immobilier ont gonflé de manière exponentielle et décorrélée de la demande « réelle ». Je pense donc que, dans tous les cas, on aurait observé un tassement des prix. En analyse technique, on appelle cela une « correction », c’est un phénomène parfaitement logique et sain de consolidation des prix. Un marché ne peut effectivement pas continuer à croître indéfiniment. Cette « correction » devrait être renforcée par la crise du COVID-19. Nous nous attendons donc effectivement à une diminution des prix à court-terme. J’ai dernièrement pu échanger avec d’autres acteurs du marché, notamment des agences immobilières partenaires : ils partagent cette analyse et continuent à observer un intérêt important des investisseurs étrangers pour la destination Maurice. Quasiment aucune rétractation d’acheteurs potentiels n’est à noter pour le moment. Les signatures sont simplement décalées et non pas annulées. En soit, c’est un signal très positif pour notre marché.


Finalement, il est important d’observer que le marché de l’immobilier à Maurice reste sur un cycle haussier sur le long-terme et demeure particulièrement propice à l’investissement.


Quel est votre anticipation de la reprise de l’activité immobilière ?


Il y aura probablement du mouvement à court terme, au niveau local d’abord avec des opportunités intéressantes à saisir et des investisseurs dans la nécessité de diversifier leur portefeuille d’actifs. Nous espérons ensuite une phase de reprise dès fin 2020 : période qui coïncidera avec la possibilité de voyager à nouveau et permettra aux prospects étrangers de se déplacer à nouveau. Notre industrie est tributaire de nombreux autres facteurs : la réouverture des frontières et des vols notamment.


Un dernier mot pour résumer cet « optimisme » que vous souhaitez partager.


De toute crise résulte des opportunités et des occasions de se réinventer. Ce sera aussi le cas du marché immobilier à Maurice. Il s’agit de rester fédérer et solidaire entre acteurs du marché pour maximiser les synergies et faire front ensemble.


Des questions sur les investissements à Maurice ? Contactez nos experts ou visitez notre page Facebook.


Lisez ici les perspectives de spécialistes de l’immobilier et de l’investissement à l’ile Maurice suite au COVID-19.

TO CONTACT OUR TEAM 

Projects & Property Services
Geoffroy Road, Bambous

Mauritius

Projects

Tel: (+230) 5 255 33 22

Email: property@horizon.mu

Property Services

Tel: (+230) 5 943 32 23

Email: gregory@horizon.mu

Follow us on the social networks

  • Facebook
  • LinkedIn

Blog articles:

© 2020 by Horizon Properties